24e dimanche du temps per annumDa pacem, Domine, sustinentibus te, ut prophetae tui fideles inveniantur :
exaudi preces servi tui, et plebis tuae Israel.
Laetatus sum in his quae dicta sunt mihi : in domum Domini ibimus.

« Donne la paix, Seigneur, à ceux qui t’attendent, afin que tes prophètes soient reconnus fidèles ; écoute les prières de ton serviteur et de ton peuple Israël. Je me suis réjoui quand on m’a dit : nous irons dans la maison du Seigneur » (Siracide, 36, 15, 16 ; Psaume 121, 1)

 Les introïts du premier mode ont une couleur bien particulière : ils rayonnent la paix. Celui-ci est par excellence un chant de paix. Non seulement parce qu’il commence par ce mot et ce souhait de paix, mais aussi parce que toute sa mélodie et aussi son contexte liturgique sont très évocateurs de la paix qui est liée à la ville de paix, Jérusalem.

25e dimanche du temps per annumSalus populi ego sum, dicit Dominus : de quacumque tribulatione clamaverint ad me,
exaudiam eos : et ero illorum Dominus in perpetuum.
Attendite popule meus legem meam : inclinate aurem vestram in verba oris mei.

Je suis le salut du peuple, dit le Seigneur. Quelles que soient leurs
tribulations, s'ils crient vers moi, je les exaucerai et serai leur
Seigneur à jamais.
Écoute ma loi, ô mon peuple, tends l'oreille aux paroles de ma bouche.

26e dimanche du temps per annumOmnia quae fecisti nobis, Domine, in vero iudicio fecisti, quia peccavimus tibi,
et mandatis tuis non obedivimus :sed da gloriam nomini tuo,
et fac nobiscum secundum multitudinem misericordiae tuae.

Tout ce que tu nous a fait, Seigneur, c’est par un jugement équitable que tu l’as fait.
Car nous avons péché contre toi et nous n’avons pas obéi à tes commandements.
Mais donne la gloire à ton nom et agis avec nous selon ton immense miséricorde. (Daniel, 3, 31, 29, 43, 42)
V. Bienheureux ceux dont le chemin est sans tache, ceux qui marchent dans la loi du Seigneur » (Psaume 118, 1)

27e dimanche du temps per annumIntroït In voluntate tua

A ta volonté, Seigneur, tout est soumis, et il n’est personne qui puisse résister à ta volonté : car c’est toi qui as fait toutes choses, le ciel et la terre, et tout ce qui se trouve sous la voûte du ciel : tu es le Maître de toutes choses. (Esther 13, 9.10.11)
PS. Heureux ceux dont le chemin est sans tâche, qui marchent dans la loi du Seigneur !  (
Ps 118)

"Le texte de notre introït, non psalmique comme les trois précédents, est emprunté aux additions deutérocanoniques (grecques) du Livre d'Esther. Il s'agit en l'occurrence du commencement de la prière de Mardochée, à l'heure où le peuple juif est menacé d'extermination. Les versets 17a-e du chapitre 4 (LXX 13, 8-14) représentent une sorte d'exorde, de « généralité » sur la toute-puissance de Dieu ; la demande précise sera formulée au verset 17f : «  Et maintenant, Seigneur Dieu, Roi, Dieu d'Abraham, épargne ton peuple ! ›› Voici le texte vulgate des versets concernés par notre introït (les suppléments grecs ont été traduits par Jérôme sur un texte hexaplaire) :