34945 pentecost f

Cinquante jours après Pâques l'Eglise célèbre solennellement la venue du Saint-Esprit, promis par le Christ maintenant remonté au ciel à droite du Père (Ascension). C'est la PENTECÔTE. Dom Guéranger, dans l'année liturgique, fait ce rapprochement avec la Pentecôte juive : 

Sous le règne des figures, le Seigneur marqua déjà la gloire future du cinquantième jour. Israël avait opéré, sous les auspices de l'agneau de la Pâque, son passage à travers les eaux de la mer Rouge. Sept semaines s'écoulèrent dans ce désert qui devait conduire à la terre promise, et le jour qui suivit les sept semaines fut celui où l'alliance fut scellée entre Dieu et son peuple.
La Pentecôte (le cinquantième jour) fut marquée par la promulgation des dix préceptes de la loi divine, et ce grand souvenir resta dans Israël avec la commémoration annuelle d'un tel événement. Mais ainsi que la Pâque, la Pentecôte était prophétique : il devait y avoir une seconde Pentecôte pour tous les peuples, de même qu'une seconde Pâque pour le rachat du genre humain. Au Fils de Dieu, vainqueur de la mort, la Pâque avec tous ses triomphes; à l'Esprit-Saint, la Pentecôte, qui le voit entrer comme législateur dans le monde placé désormais sous sa loi. 
Mais quelle dissemblance entre les deux Pentecôtes !
La première sur les rochers sauvages de l'Arabie, au milieu des éclairs et des tonnerres, intimant une loi gravée sur des tables de pierre ;
la seconde en Jérusalem, sur laquelle la malédiction n'a pas éclaté encore, parce qu'elle contient dans son sein jusqu'à cette heure les prémices du peuple nouveau sur lequel doit s'exercer l'empire de l'Esprit d'amour. En cette seconde Pentecôte, le ciel ne s'assombrit pas, on n'entend pas le roulement de la foudre; les cœurs des hommes ne sont pas glacés d'effroi comme autour du Sinaï ; ils battent sous l'impression du repentir et de la reconnaissance. Un feu divin s'est emparé d'eux, et ce feu embrasera la terre entière. Jésus avait dit : « Je suis venu apporter le feu sur la terre, et quel est mon vœu, sinon de le voir s’étendre ? » L'heure est venue, et celui qui en Dieu est l'Amour, la flamme éternelle et incréée, descend du ciel pour remplir l'intention miséricordieuse de l'Emmanuel." (Pour aller plus loin >>>)

L'Introït Spiritus Domini emprunte le texte au livre de la Sagesse (Sg 1, 7) qu'accompagne une musique lumineuse en mode VIII. Il est décliné en 2 phrases musicales In SpiritusDominitoutes les deux avec une grande amplitude RE-MI (soit plus que l'octave). Cette amplitude se trouve aux deux endroits replevit orbem terrarum (1ère phrase) et scientiam habet vocis (pour la deuxième). On peut interpréter ce choix comme un rapprochement en les deux Pentecôtes de Dom Guéranger. Tandis que l'événement de la Pentecôte, car il s'agit bien d'un événement, est relaté par l'antienne de communion Factus repente avec un texte des Actes des Apôtres (Ch 2, versets  2 & 4) 

Un autre texte caractéristique est la séquence Veni Sancte Spiritus, une composition du Pape INNOCENT III (1160-1216) dans une musique en mode I de haut vol.qui ne se contente pas de la quinte RE-LA mais qui vole plutôt vers l'octave RE->RE. C'est une des 5 séquences maintenues par le Concile de Trente (1545-1563). Ce sont

  • Victimae pascali laudes de Pâques
  • Veni Sancte Spiritus de la Pentecôte
  • Lauda Sion de la fête Dieu
  • Dies irae de la messe des Défunts
  • Stabat mater dolorosa (ajoutée tardivement en 1727) pour la fête de Notre-Dame des 7 douleurs.

Avec le Concile Vatican II il ne subsiste plus que 4, celle de la messe des défunts a été supprimée pour la forme ordinaire de la liturgie.

Retrouver les enregistrements MP3 et les partitions de la messe ici >>>
Vous pouvez trouver les beaux chants de cette Vigile de la Pentecôte en suivant ce lien >>>

Les textes liturgiques  de la messe du jour sont ici >>>
Les textes liturgiques  de la Vigile sont ici >>>

Bonne & sainte fête de PENTECÔTE

adorabletriniteXème Dimanche du Temps Ordinaire A, Solennité de la Sainte Trinité, 7 juin 2020
débute vraiment cette deuxième cycle du Temps Per Annum avec la célébration de la Solennité de la Sainte Trinité. L'Eglise nous fait entrer ainsi, après Pâques, où le Christ est ressuscité des morts et la Pentecôte avec la venue du Saint-Esprit, dans le plus grand mystère de notre foi, le mystère de la Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit.(Pour approfondir )

Les textes des chants de la messe de ce jour commencent tous par les mot benedicta et benedictus (masculin de benedicta)

  • benedicta, pour l'introït qui est tiré du livre de Tobie au chapitre 12, verset 6 ou
  • benedictus pour tous les autres : graduel, alléluia, offertoire et communion où les textes proviennent soit de Daniel chapitre 3, cantique des trois jeunes gens, soit du livre de Tobie toujours au chapitre 12, verset 6

Retrouver les enregistrements et partitions des chants suivre ce lien >>>
Et les lectures saintes de la messe ici >>>

SaintSacrementXIe Dimanche du Temps Ordinaire A,  Solennité du Très Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, 14 juin 2020

populairement appelée la Fête-Dieu. Célébrée pour la première fois dans le diocèse de Liège en 1247, étendue à l’Église universelle en 1264 par le pape Urbain IV, mais c’est surtout au siècle suivant qu’elle fut mise en oeuvre par deux autres papes français : Clément V († 1314) et Jean XXII († 1334)

"Une grande solennité s'est levée sur le monde : la Fête-Dieu, ainsi l'ont appelée nos pères ; vraiment fête de Dieu, mais aussi fête de l'homme, étant la fête du Christ-médiateur présent dans l'Hostie pour donner Dieu à l'homme et l'homme à Dieu. L'union divine est l'aspiration de l'humanité ; à cette aspiration, ici-bas même, Dieu a répondu par une invention du ciel. L'homme célèbre aujourd'hui cette divine merveille." (Dom Guéranger dans l'année liturgique)

 L'introït emprunt son texte au psaume 80  (Versets 17, 2, 3 et 11) où il est question de nourriture que Dieu procure pour son peuple qu'il a fait sortir d’Égypte
"Il les a nourris de la fleur du froment, alléluia, il les a rassasiés du miel qui coule du rocher, alléluia." (Verset 17)In CibavitEos
La mélodie en mode 2 (RE-FA) se suspendant à la corde aiguë FA et implorant, sait chanter le privilège de nourriture spirituelle (D'après Les modes grégoriens de Dom Saulnier page 58). On remarquera aussi le triple Alléluia final reprend son droit pour cette fête. Le Corps du Christ, nourriture pascale pour le nouveau peuple Israël.

 Retrouver les enregistrements et partitions des chants suivre ce lien >>>
Et les lectures saintes de la messe
ici >>>

 

 

imgae temps ordinaireDès le lendemain de la solennité de la Pentecôte nous entrons dans un nouveau cycle de 26 semaines du temps ordinaire ou PER ANNUM, durant lesquelles l'Esprit de la Pentecôte restera présent dans l'Eglise. Il débute avec deux fêtes d'exception, deux solennités : 

  • Celle de la Très Sainte Trinité, fondement de notre foi en Dieu trine : Père, Fils et Saint-Esprit
  • Celle ensuite du Corps et du Sang du Christ, connue comme la Fête-Dieu .

Apres ces deux grandes fêtes suivent une série de 24 dimanches dits du Temps Ordinaire.
Nous présentons semaine après semaine, une description sommaire, des liens pour que vos puissiez lire et méditer des textes et vous imprégner des chants

 

adorabletriniteXème Dimanche du Temps Ordinaire A, Solennité de la Sainte Trinité, 7 juin 2020
débute vraiment cette deuxième cycle du Temps Per Annum avec la célébration de la Solennité de la Sainte Trinité. L'Eglise nous fait entrer ainsi, après Pâques, où le Christ est ressuscité des morts et la Pentecôte avec la venue du Saint-Esprit, dans le plus grand mystère de notre foi, le mystère de la Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit.

Les textes des chants de la messe de ce jour commencent tous par les mot benedicta et benedictus (masculin de benedicta)

  • benedicta, pour l'introït qui est tiré du livre de Tobie au chapitre 12, verset 6 ou
  • benedictus pour tous les autres : graduel, alléluia, offertoire et communion où les textes proviennent soit de Daniel chapitre 3, cantique des trois jeunes gens, soit du livre de Tobie toujours au chapitre 12, verset 6

Retrouver les enregistrements et partitions des chants suivre ce lien >>>
Et les lectures saintes de la messe ici >>>

Les Saints que nous fêtons cette semaine :

SaintSacrementXIe Dimanche du Temps Ordinaire A,  Solennité du Très Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, 14 juin 2020

populairement appelée la Fête-Dieu. Célébrée pour la première fois dans le diocèse de Liège en 1247, étendue à l’Église universelle en 1264 par le pape Urbain IV, mais c’est surtout au siècle suivant qu’elle fut mise en oeuvre par deux autres papes français : Clément V († 1314) et Jean XXII († 1334)

"Une grande solennité s'est levée sur le monde : la Fête-Dieu, ainsi l'ont appelée nos pères ; vraiment fête de Dieu, mais aussi fête de l'homme, étant la fête du Christ-médiateur présent dans l'Hostie pour donner Dieu à l'homme et l'homme à Dieu. L'union divine est l'aspiration de l'humanité ; à cette aspiration, ici-bas même, Dieu a répondu par une invention du ciel. L'homme célèbre aujourd'hui cette divine merveille." (Dom Guéranger dans l'année liturgique)

 L'introït emprunt son texte au psaume 80  (Versets 17, 2, 3 et 11) où il est question de nourriture que Dieu procure pour son peuple qu'il a fait sortir d’Égypte "Il les a nourris de la fleur du froment, alléluia, il les a rassasiés du miel qui coule du rocher, alléluia." (Verset 17)
La mélodie en mode 2 (RE-FA) se suspendant à la corde aiguë FA et implorant, sait chanter le privilège de nourriture spirituelle (D'après Les modes grégoriens de Dom Saulnier page 58). On remarquera aussi le triple Alléluia final reprend son droit pour cette fête. Le Corps du Christ, nourriture pascale pour le nouveau peuple Israël.

 Retrouver les enregistrements et partitions des chants suivre ce lien >>>
Et les lectures saintes de la messe
ici >>>

 

 

EnferXIIe Dimanche du Temps Ordinaire A, 21 juin 2020

Retrouver les enregistrements et partitions de ce dimanche  ici >>> 

 

 

 

13dim TO AXIIIe dimanche du Temps Ordinaire A, 28 juin  2020

L'introït "Omnes gentes" est tiré du psaume 46 versets 2 et 3. Le mode 6, dont l'amplitude tourne autour de la tierce FA-LA, avec cependant une pointe en DO pour marque le mot JUBILATE, jubilez, nous plonge dans une joie toute intérieure. 

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

 

StsPierrePaul29 juin : Solennité des Saints Apôtres Pierre & Paul

Deux grands figures de l'Eglise qui les fêtes depuis le Pape Saint Léon (mort en 461)
Le vêtement rouge signifie que tous les deux sont morts, martyrs.
Saint Pierre est le premier disciple qui a suivi le Christ sur la route de Galilée
Saint Paul est appelé par le Christ lui-même après sa Résurrection pour être l'Apôtre des nations. Il n'a pas connu le Christ de son vivant. Il a été même un persécuteur des premiers chrétiens.

 

 

 

 

 

14dim TO AXIVe dimanche du Temps Ordinaire A, 5 juillet 2020

L'introït "Suscepimus" tiré du psaume 46 versets 10, 11 et 2 chante en mode 1 la miséricorde du Seigneur

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

A titre indicatif et dans l'esprit de "Summorum pontificum", du St Père Benoit XVI, dont c'est 10ème anniversaire : la forme extraordinaire de la liturgie célèbre ce jour le 5e dimanche après la Pentecôte . Voici le lien >> des chants

15dim TO AXVe Dimanche du Temps Ordinaire A, 12 juillet 2020 

L'introït "Dum clamarem" tiré du psaume 54 versets 17-20, 23 et 1. 
Tandis que je lançais mon cri vers le Seigneur, il a exaucé ma voix pour me délivrer de ceux qui me traquent. Et il les a terrassés, lui qui est avant les siècles, et qui demeure pour l'éternité. Jette ta préoccupation sur le Seigneur, et c’est lui qui te nourrira.
Verset Mon Dieu, écoute ma prière, n'écarte pas ma demande : exauce-moi, je t'en prie, réponds-moi.

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

 

 

 

16TolesjustesresplendirontXVIe Dimanche du Temps Ordinaire, 19 juillet 2020

 

L'introït "Ecce Deus" emprunte son texte au psaume 53, versets 6, 7 et 3.
Voici que Dieu vient à mon aide : le Seigneur est le soutien de ma vie. Détourne le mal sur mes ennemis ; dans ta vérité, détruis-les, Seigneur, toi mon protecteur.
Verset :  Par ton nom, Dieu, sauve-moi, par ta puissance rends-moi justice

Introït en mode V (FA-DO) manifeste la joie d'avoir le Seigneur comme soutien. Les trois phrases commencent toutes par la dominante DO pour donner au texte son importance Ecce Deus - Voici Dieu pour la première phrase Averte mala - Détourne le mal pour la deuxième In veritate - dans la vérité pour la troisième

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

17ToTresorCacheXVIIe Dimanche du Temps Ordinaire A, 26 juillet 2020 

L'introït "Deus in loco sancto suo" (Diieu en son lieu saint...) emprunte son texte au psaume 67
Dieu réside en son lieu saint. Dieu nous fait habiter ensemble d'un seul cœur. C'est lui qui donnera courage et force à son peuple
V./ Que Dieu se lève et que ses ennemis se dispersent ; que ceux qui le haïssent fuient devant sa face.

Comme dimanche dernier Introït est encore en mode V (FA-DO) manifeste chante le Seigneur qui si_de dans son lieu saint. Il décline en deux phrases toutes les deux commençant par la dominante DO pour marquer l'importance des premiers mots 

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

17ToTresorCacheXVIIIe Dimanche du Temps Ordinaire  A, 2 Août 2020

 

 

 

 

 

 

19ToTempête apaiséeXIXe Dimanche du Temps Ordinaire A , 9 Août 2020

L'introït "Respice in me" (Rappelle-toi, Seigneur...) en mode VII (SOL/RE) emprunte son texte au psaume 73 a quelque chose d'impétueux dans ses hauteurs, comme la tempête avant qu'elle ne soit apaisée après la grande supplication "Exurge, Domine (Lève-toi, Seigneur).
Rappelle-toi, Seigneur, ton alliance, et n'oublie pas pour toujours la vie de tes pauvres. Lève-toi, Seigneur, défends ta cause, et n'oublie pas les cris de ceux qui te cherchent. V Pourquoi, Dieu, nous rejeter pour toujours, pourquoi cette fureur contre les brebis de ton pâturage ?

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

 

AssomptionNotreDameSamedi 15/08 : L'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie

La liturgie propose deux introïts au choix

  • Le premier "Signum magnum" tiré du livre de Apocalypse au chapitre 12, verset 1 et du psaume Ps. 97  comme verset en mode VII (SOL/RE) d'une allure dynamique et de haut vol bien adapté à l'événement. La musique suit de près le texte qui nous chante la gloire de Marie élevée au ciel.
  • Le deuxième "Gaudeamus" d'une posture plus classique, un des plus anciens introïts composés à la gloire de Sainte Agathe, première Vierge martyre, morte en 251. Les paroles "Agathae martyris" ont été changées en "Mariae Virginis" et "de cujus passione" en de "cujus solemnitate"

L'originalité de ce jour réside en le GRADUEL "Audi filia" dont la musique en mode VII (SOL/RE) nous transporte en hauteur avec la Vierge Marie. Ce graduel chante à l'origine la gloire des Vierges martyres ou pas que l'Eglise honorent depuis le début de son existence. Marie est la vierge des vierges.

Retrouver les chants de cette solennité ici >>>

Bonne fête de l'Assomption

 

20e dimanche du temps per annumXXe Dimanche du Temps Ordinaire A, 16 Août 2020

L'introït "Omnis terre" (Que toute la terre t'adore ô Dieu..) en mode IV (MI/SOL) emprunte son texte au psaume 65 dont la faible amplitude musicale dit tranquillement la louange à Dieu.
Que la terre entière t'adore, ô Dieu, qu'elle te loue : qu'elle chante un psaume en ton nom, Très-Haut.
Verset : Acclamez Dieu, toute la terre ; chantez en l'honneur de son nom, louez-le avec magnificence.

Une pièce majeure de ce jour est  l'offertoire "Jubilate Deo..." . La belle musique en mode I, caractérisé par la quinte RE-LA et les envolés "lyriques" vers les grandes hauteurs et surtout le long mélisme du 2ème Jubilate invitent à la louange et à la contemplation.

Acclamez Dieu, toute la terre ; chantez en l'honneur de son nom ; venez, écouter, vous tous qui craignez le Seigneur, et je vous raconterai les merveilles que le Seigneur a faites pour mon âme.

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

A titre indicatif et dans l'esprit de "Summorum pontificum", du St Père Benoit XVI, dont c'est 10ème anniversaire : la forme extraordinaire de la liturgie célèbre ce jour le 11e dimanche après la Pentecôte.avec l'Introït Deus in loco, graduel In Deo speravit cor meum, Alleluia Exultate Deo, l'offertoire Exultabo Te, Domine et communion Honora Domunum que vous trouverez en suivant ce lien >>> du 17ème dimanche du Temps Ordinaire

21e dimanche du temps per annumXXIe Dimanche du Temps Ordinaire A, 23 Août 2020

L'introït Inclina, Domine, aurem tuam emprunt son texte au Psaume 85, versets 1.2.3.4
Tends ton oreille vers moi, Seigneur, et écoute-moi. Sauve ton serviteur, mon Dieu, car il espère en toi. Prends pitié de moi, Seigneur, car je crie vers toi tout le jour. 
Verset :. Réjouis l’âme de ton serviteur, car vers toi, Seigneur, j’ai élevé mon âme.

La musique en mode I (RE-LA) nous fait entrer dans la supplication à Dieu de nous prêter une oreille attentive. nous plonge dans la profondeur des supplications. 

L'aléluia Tu es Petrus tire son texte de l'Evangile de la bouche du Christ pour dire la primauté de Pierre dans une musique en mode II (RE-LA) qui, en réalité, a la sonorité d'un mode VII (SOL/RE) de haut vol.

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

 

22e dimanche du temps per annumXXIIe Dimanche du Temps Ordinaire A, 30 Août 2020

Textes liturgiques :

L'introït Inclina, Domine, aurem tuam emprunt son texte au Psaume 85, versets 1.2.3.4
Tends ton oreille vers moi, Seigneur, et écoute-moi. Sauve ton serviteur, mon Dieu, car il espère en toi. Prends pitié de moi, Seigneur, car je crie vers toi tout le jour. 
Verset :. Réjouis l’âme de ton serviteur, car vers toi, Seigneur, j’ai élevé mon âme.

La musique en mode I (RE-LA) nous fait plonger dans la profondeur des supplications. 

L'aléluia Tu es Petrus tire son texte de l'Evangile de la bouche du Christ pour dire la primauté de Pierre dans une musique en mode II (RE-LA) qui, en réalité, a la sonorité d'un mode VII (SOL/RE) de haut vol.

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

23e dimanche du temps per annumXXIIIe Dimanche du Temps Ordinaire A, 6 septembre 2020

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

 

 

 

 

 

24e dimanche du temps per annumXXIVe Dimanche du Temps Ordinaire A, 13 septembre 2020

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

 

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

A titre indicatif et dans l'esprit de "Summorum pontificum", du St Père Benoit XVI, dont c'est 10ème anniversaire : la forme extraordinaire de la liturgie célèbre ce jour le 15e dimanche après la Pentecôte.avec l'Introït Inclina, Domine, graduel Bonum est confiteri, Alleluia Quoniam Deus magnus, l'offertoire Expectans exspectavi que vous pouvez trouver en suivant ce lien ce lien >>> et communion Panis quem ego que vous trouverez en suivant ce lien >>>

 

25e dimanche du temps per annumXXVe Dimanche du Temps Ordinaire A, 20 septembre 2020

Retrouver ici >>> les lectures pour ce dimanche

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

A titre indicatif et dans l'esprit de "Summorum pontificum", du St Père Benoit XVI, dont c'est 10ème anniversaire : la forme extraordinaire de la liturgie célèbre ce jour le 16e dimanche après la Pentecôte.avec l'Introït Miserere mihi, graduel Timebunt gentes, Alleluia Cantate Domino, l'offertoire Domine in auxilium et communion Domine memorabor que vous pouvez trouver en suivant ce lien ce lien >>> 

 

26e dimanche du temps per annumXXVIe Dimanche du Temps Ordinaire A, 27 Septembre 2020

Faisant écho à l'Introït In nomine Domini et anticipant la lecture de l’Épître de St Paul aux Philippiens (Ph 2, 1-11) la liturgie de ce dimanche nous offre le somptueux graduel Christus factus, un prodigieux "monument" du répertoire grégorien. Le graduel en mode V (FA-DO) se décline en 4 temps forts 2 dans l'antienne aux mots "obediens" (obéissant jusqu'à la mort) et "autem" (mortemautem crucis) et deux dans le verset le premier avec le long mélisme sur le mot "illum", le deuxième sur le mot "illi", tous deux désignant le Christ.

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

 

27e dimanche du temps per annum27e dimanche du Temps PER ANNUM A, 8 octobre 2017

Textes liturgiques : 

  • 1ère lecture : Is 5, 1-7 : Chant du bien-aimé à sa vigne
  • Psaume responsorial : Ps. 79 : Le Seigneur prend soin de sa vigne
  • 2ème lecture : Ph 4, 6-9 : Le Dieu de la paix sera avec vous
  • Évangile : Mt. 21, 33-43 : Les vignerons homicides

Vous pouvez consulter ces lecture ici >>>

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

A titre indicatif et dans l'esprit de "Summorum pontificum", du St Père Benoit XVI, dont c'est 10ème anniversaire : la forme extraordinaire de la liturgie célèbre ce jour le 18e dimanche après la Pentecôte.avec l'Introït Da pacem, Domine, graduel Laetatus sum, Alleluia Tiùmebunt gentes, l'offertoire Sanctificavit Moyses et communion Tollite hostias  que vous pouvez trouver en suivant ce lien ce lien >>> 

Cette semaine l'Eglise fête ou fait mémoire : 

  • Lundi 9 : S. Denis, évêque de Paris, et ses compagnons, martyrs, 3e siècle et S. Jean Leonardi, fondateur des Clercs de la Mère de Dieu, † 1609 à Rome
  • Mercredi 11 : S. Jean XXIII, pape, † 1963 à Rome
  • Samedi 14 : S. Calliste 1er, pape et martyr, † 222 à Rome

28e dimanche du temps per annum28e dimanche du Temps PER ANNUM A, 15 octobre 2017

Textes liturgiques : 

  • 1ère lecture : Is 25, 6-10a : Le festin préparé par le Seigneur
  • Psaume responsorial : Ps. 22 : Le Seigneur est mon berger
  • 2ème lecture : Ph 4, 12-14. 19-20 : Tout supporter
  • Évangile : Mt. 22, 1-14 : Parabole du festin des noces

Vous pouvez consulter ces lecture ici >>>

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

A titre indicatif et dans l'esprit de "Summorum pontificum", du St Père Benoit XVI, dont c'est 10ème anniversaire : la forme extraordinaire de la liturgie célèbre ce jour le 19e dimanche après la Pentecôte.avec l'Introït Salus piopuli, graduel Dirigatur oratio mea, Alleluia Confitemini, l'offertoire Siambulavero et communion Tu mandasti   que vous pouvez trouver en suivant ce lien ce lien >>> 

Cette semaine l'Eglise fête ou fait mémoire : 

  • Mardi 17 : Saint Ignace, évêque d’Antioche, † v. 107 martyr à Rome (mémoire)
  • Mercredi 18 : Saint Luc, Évangéliste (fête)

29e dimanche du temps per annum29e dimanche du Temps PER ANNUM A, 22 octobre 2017

Textes liturgiques : 

  • 1ère lecture : Is 45, 1.4-6 : La liberté de choix du Seigneur
  • Psaume responsorial : Ps. 95 : Rendre à Dieu sa puissance
  • 2ème lecture : 1Th 1, 1-5b : Action de grâce
  • Évangile : Mt. 22, 15-21 : Rendez à César ce qui est à César

Vous pouvez consulter ces lecture ici >>>

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

A titre indicatif et dans l'esprit de "Summorum pontificum", du St Père Benoit XVI, dont c'est 10ème anniversaire : la forme extraordinaire de la liturgie célèbre ce jour le 20e dimanche après la Pentecôte.avec l'Introït Omnia quae fecisti, graduel Oculi omnium, Alleluia Paratum cor meum, l'offertoire Super flumina et communion Memento verbi tui   que vous pouvez trouver en suivant ce lien ce lien >>> 

Cette semaine l'Eglise fête ou fait mémoire : 

  • Samedi 28 : Saints Simon et Jude, Apôtres (fête)

30e dimanche du temps per annum30e dimanche du Temps PER ANNUM A, 29 octobre 2017

Textes liturgiques : 

  • 1ère lecture : Ex 20, 22-26 : Devoir envers les faibles
  • Psaume responsorial : Ps. 17 : Le Seigneur est ma force et je l'aime
  • 2ème lecture : 1Th 1, 5c-10 : L'exemple de la foi
  • Évangile : Mt. 22, 34-40 : Le pharisien et le publicain

Vous pouvez consulter ces lectures ici >>>

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

A titre indicatif et dans l'esprit de "Summorum pontificum", du St Père Benoit XVI, dont c'est 10ème anniversaire : la forme extraordinaire de la liturgie célèbre ce jour le Christ Roi. Vous pouvez trouver en suivant ce lien ce lien >>> avec le chant de communion Sedebit (de l'année B & C de la forme ordinaire)

Cette semaine l'Eglise fête ou fait mémoire : 

  • Mercredi 1er  : Solennité de tous les saints
  • Jeudi 2 : Commémoration des fidèles défunts

toussantMercredi 1er novembre 2017 : Solennité de Tous Les Saints

La fête de tous les saints a ses origines diverses et diversifiées.
La première origine remonte au IV siècle dans l'Eglise Orientale qui honore le dimanche après la Pentecôte ses saints martyrs. Il en est ainsi pour Rome au Ve siècle
AU VIIIe siècle le pape Grégoire III introduit cette fête à Rome  et l'étend à Tous les Saint et fixe la date du 1er novembre. C'est le pape Grégoire IV qui l'étend au monde entier vers 835-837. (Source Wikipédia)

 

Textes liturgiques : 

  • 1ère lecture : Ap 7, 2-4.9-1 : Voici une foule immense
  • Psaume responsorial : Ps 23 (24), 1-2, 3-4ab, 5-6 : Voici le peuple de ceux qui cherchent la face du Seigneur
  • 2ème lecture : 1 Jn 3, 1-3 : nous verrons Dieu tel qu'il est
  • Évangile : Mt 5, 1-12a : Les béatitudes

Vous pouvez consulter ces lectures ici >>>

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

Bonne fête de tous les saints

 

commémoration des fidèles défuntsJeudi 2 novembre 2017 : Commémoration de tous les fidèles défunts

Le lendemain de la fête de tous les saints l'Eglise fait mémoire de tous les défunts et prie pour eux qui attendent leurs heures d'être délivrés et d'être élevés au ciel.

Textes liturgiques : 

  • 1ère lecture : Sg 2,23; 3,1-6.9 : La vie de tout homme est dans la main de Dieu
  • Psaume responsorial : Ps 4, 2, 7, 9 : garde mon âme dans la paix
  • 2ème lecture : Rm 6, 3-9 : Passer par la mort avec le Christ pour vivre avec Lui
  • Évangile : Jn 5, 24-29 : Voici l'heure d'entrer dans la vie

Vous pouvez consulter ces lectures ici >>>

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

Prions pour tous les défunts

Requiem aeternam dona eis, Domine

31e dimanche du temps per annum31e dimanche du Temps PER ANNUM A, 5 novembre 2017

Textes liturgiques : 

  • 1ère lecture : Ml 1, 14b – 2, 2b.8-10 : La loi une occasion de chute SI ...
  • Psaume responsorial : Ps 130, 1, 2, 3 : Attends le Seigneur
  • 2ème lecture : 1 Th 2, 7b-9.13 :Le don total de l'Apôtre.
  • Évangile : Mt 23, 1-12 : Scribes et Pharisiens

Vous pouvez consulter ces lectures ici >>>

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

A titre indicatif et dans l'esprit de "Summorum pontificum", du St Père Benoit XVI, dont c'est 10ème anniversaire : la forme extraordinaire de la liturgie célèbre ce jour le 22e dimanche après la Pentecôte.avec l'Introït Si iniquitates, graduel Ecce quam bonum, Alleluia Qui timent Dominum, l'offertoire Recordare mei  que vous pouvez trouver en suivant ce lien ce lien >>>  et communion Ego clamavi   que vous pouvez trouver en suivant ce lien ce lien >>> 

Cette semaine l'Eglise fête ou fait mémoire : 

  • Jeudi 9 : Dédicace de Saint Jean de Latran (fête) 
    Retrouver les chants de cette fête ici >>>
    • 1ère lecture : Ez 47, 1-2.8-9.12 ou 1 Co 3, 9c-11.16-17
    • Psaume responsorial : Ps 45, 2-3, 5-6, 8-9a.10a
    • Évangile : Jn 2, 13-22
  • Vendredi 10 : Saint Léon le Grand, pape, docteur de l’Église, † 461 à Rome (mémoire)
  • Samedi 11 : Saint. Martin, évêque de Tours, † 397

32e dimanche du temps per annum32e dimanche du Temps PER ANNUM A, 12 novembre 2017

Textes liturgiques : 

  • 1ère lecture : Sg 6, 12-16 : Chercher la sagesse...
  • Psaume responsorial : Ps 62 (63), 2, 3-4, 5-6, 7-8 : mon âle a soif de toi
  • 2ème lecture : 1Th 4, 13-18 : L"espérance en la résurrection
  • Évangile : Mt 25, 1-13  : Parabole des 10 vierges

Vous pouvez consulter ces lectures ici >>>

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

A titre indicatif et dans l'esprit de "Summorum pontificum", du St Père Benoit XVI, dont c'est 10ème anniversaire : la forme extraordinaire de la liturgie célèbre ce jour le 23e dimanche après la Pentecôte.avec l'Introït Dicit Dominus, graduel Liberasti nos, Alleluia De profundis, l'offertoire De profundis  et communion Amen dico vobis   que vous pouvez trouver en suivant ce lien ce lien >>> 

Cette semaine l'Eglise fête ou fait mémoire : 

  • Vendredi 17 :Ste Élisabeth de Hongrie, duchesse de Thuringe, † 1231 à Marburg

33e dimanche du temps per annum33e dimanche du Temps PER ANNUM A, 19 novembre 2017

Textes liturgiques : 

  • 1ère lecture : Pr 31, 10-13, 19-20, 30-31 : La femme vaillante
  • Psaume responsorial :Ps 127 (128), 1-2, 3, 4-5 : Heureux qui craint le Seigneur
  • 2ème lecture : 1Th 5, 1-6 : La venue du Seigneur
  • Évangile : Mt 25, 14-30 : Paraboles des talents

Vous pouvez consulter ces lectures ici >>>

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche

A titre indicatif et dans l'esprit de "Summorum pontificum", du St Père Benoit XVI, dont c'est 10ème anniversaire : la forme extraordinaire de la liturgie célèbre ce jour le 24e dimanche après la Pentecôte.avec l'Introït Dicit Dominus, graduel Liberasti nos, Alleluia De profundis, l'offertoire De profundis  et communion Amen dico vobis   que vous pouvez trouver en suivant ce lien ce lien >>> 

Cette semaine l'Eglise fête ou fait mémoire : 

  • Mardi 21 : La Présentation de la Vierge Marie 
  • Mercredi 22 : Sainte Cécile, vierge et martyre à Rome, 1er siècle
  • Vendredi 24 : Saint André Dung-Lac, prêtre, et ses compagnons, martyrs au Vietnam, † 1845-1862

--------->

Christ Roi Tympan de Vézelay34e et dernier dimanche du Temps PER ANNUM A, 26 novembre 2017,

Solennité du Christ-Roi

Pour couronner l’année liturgique, l’Église fête le mystère de la royauté du Christ. Le symbole royal occupe une place centrale dans l’histoire de la Révélation comme nous le livre l’Ancien Testament. Mais il nous faut le libérer de la charge que le passé fait peser sur ces mots : royauté, monarchie, absolutisme, pouvoir arbitraire aux mains d’un seul, etc. Il est indispensable de le situer dans son sens premier : “regere”, assurer une direction, une rectitude, une règle de vie de l’être et de l’agir.