imgae temps ordinaireDès le lendemain de la solennité de la Pentecôte nous entrons dans un nouveau cycle de 25 dimanches du temps ordinaire ou PER ANNUM, durant lesquels l'Esprit de la Pentecôte restera présent dans l'Eglise. Ce cycle s'étend de la Solennité de la Sainte Trinité à la Solennité du Christ-Roi de l'Univers qui clore l'année liturgique C

Nous présentons ci-dessous, dimanche après dimanche, une description sommaire, des liens pour que vos puissiez lire et méditer des textes et vous imprégner des chants.

20e dimanche du temps per annumL'introït Protector noster 

Dieu notre protecteur, regarde et considère le visage de ton Christ, car un jour passé dans ta maison en vaut plus que mille. (Psaume 83, versets 10 et 11) 
Ps.Que tes sanctuaires sont aimables, Seigneur de l'univers, mon âme s'épuise à désirer les parvis du Seigneur. (Psaume 83, versets 1 et 2)

prend son texte du psaume 83 (Quam dilecta) qui est un psaume de pèlerinage vers le Royaume. Et il est dit que c'est le Christ qui nous ouvre le chemin de ce Royaume (in faciem Christi tui)

La pièce en mode IV (présentent 4 "pics" mélodiques bien révélatrice de l'intention rhétorique et priorités théologiques du compositeur : aspice (avec SOL-DO), Christi (avec DO-RE-DO), una (avec LA-SI-DO-SI),etla belle décoration sur millia .

Pour aller plus loin >>>

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche
Et les textes des lectures ici >>>

AssomptionNotreDameLa liturgie propose deux introïts au choix

  • Le premier Signum magnum tiré du livre de Apocalypse au chapitre 12, verset 1 et du psaume Ps. 97  comme verset en mode VII (SOL/RE) d'une allure dynamique et de haut vol bien adapté à l'événement. La musique suit de près le texte qui nous chante la gloire de Marie élevée au ciel.
  • Le deuxième Gaudeamus d'une posture plus classique, un des plus anciens introïts composés à la gloire de Sainte Agathe, première Vierge martyre, morte en 251. Les paroles Agathae martyris ont été changées en Mariae Virginis et de cujus passione en de cujus solemnitate

L'originalité de ce jour réside en le GRADUEL Audi filia dont la musique en mode VII (SOL/RE) nous transporte en hauteur avec la Vierge Marie. Ce graduel chante à l'origine la gloire des Vierges martyres ou pas que l'Eglise honorent depuis le début de son existence. Marie est la vierge des vierges.

Retrouver les chants de cette solennité ici >>>
E
t les lectures sont ici >>>>

Bonne fête de l'Assomption

21e dimanche du temps per annumL'introït Inclina, Domine, aurem tuam emprunt son texte au Psaume 85, versets 1.2.3.4

Tends ton oreille vers moi, Seigneur, et écoute-moi. Sauve ton serviteur, mon Dieu, car il espère en toi. Prends pitié de moi, Seigneur, car je crie vers toi tout le jour. 
Verset :. Réjouis l’âme de ton serviteur, car vers toi, Seigneur, j’ai élevé mon âme.

"Le Seigneur est prié aujourd’hui de se pencher, c'est à dire de montrer sa douceur et sa tendresse : le Destinataire de notre chant est un Dieu enclin. Un Dieu qui ne prête pas seulement l’oreille, mas qui l'incline, ce qui est un  faible bien plus considérable encore... on ne peut écouter sans se pencher , non par simple condescendance, mais par affection. Et comment pourrions-nous demander à Dieu d'incliner son oreille sans incliner la nôtre ? Comment pourrions-nous écouter la Parole de Dieu, sans écouter le son - sans regarder le dessin du son que produit notre propre parole lorsqu'elle énonce la Parole de Dieu ? " (Père François Cassingena-Trévidy dans CHANTE et MARCHE Tome III  P 190)

Cette inclination est porté par une belle musique en mode I (RE-LA) qui nous attire à l'oreille de Dieu et qui nous fait coller l'oreille de Dieu à notre oreille.

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche
Lire et méditer la Parole de Dieu ici >>>

 

22e dimanche du temps per annumL'introït  Miserere mihi Ps 85, 3.5 et 1

« Prends pitié de moi, Seigneur, car je crie vers toi tout le jour : Seigneur tu es bon et doux, riche en miséricorde pour tous ceux qui t’invoquent. Incline ton oreille, Seigneur et écoute-moi, car je suis faible et pauvre. »(Psaume 85, 3, 5, 1)

"Voilà un phénomène assez singulier dans le répertoire grégorien. Cet introït suit, dans les deux formes du rite latin, l’introït du dimanche précédent. Or il est précisément tiré du même psaume et utilise en partie le même texte, avec des différences et une complémentarité assez remarquables. Cela vaut le coup de mettre un tel rapprochement en évidence." Lire et approfondir la suite de cet introït

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche
Lire et méditer la Parole de Dieu ici >>>

23e dimanche du temps per annumIntroït : Iustus es Domine, et rectum iudicium :
fac cum servo tuo secundum misericordiam tuam.
Ps. 1 Beati immaculati in via : qui ambulant in lege Domini.

Tu es juste, Seigneur et ton jugement est droit ; agis avec ton serviteur selon ta miséricorde.
Ps : Heureux ceux dont le chemin est sans tache, ceux qui marchent dans la loi du Seigneur. (Psaume 118, 137, 124, 1)

Justice et Miséricorde n'est-ce pas le double image de Dieu que semble nous présenter le court introït de ce dimanche 

Pour approfondir ce thème que porte cet introït, si magnifiquement exposé par le père abbé de Notre-Dame de Triors, suivre ce lien  

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche
Lire et méditer la Parole de Dieu  ici >>>

Introï24e dimanche du temps per annum
Da pacem, Domine, sustinentibus te, ut prophetae tui fideles inveniantur : exaudi preces servi tui, et plebis tuae Israel.
Ps Laetatus sum in his quae dicta sunt mihi : in domum Domini ibimus.

« Donne la paix, Seigneur, à ceux qui t’attendent, afin que tes prophètes soient reconnus fidèles ; écoute les prières de ton serviteur et de ton peuple Israël.
Ps Je me suis réjoui quand on m’a dit : nous irons dans la maison du Seigneur »
 (Siracide, 36, 15, 16 ; Psaume 121, 1)

"Les introïts du premier mode ont une couleur bien particulière : ils rayonnent la paix. Celui-ci est par excellence un chant de paix. Non seulement parce qu’il commence par ce mot et ce souhait de paix, mais aussi parce que toute sa mélodie et aussi son contexte liturgique sont très évocateurs de la paix qui est liée à la ville de paix, Jérusalem... " Lire la suite >>>

Retrouver ici >>> les enregistrements et partitions de ce dimanche
Retrouver ici >>> les lectures pour ce dimanche