Img JeudiSaint

Jeudi Saint 
Deux messes ont lieu ce jour

  • Le matin, habituellement, la messe chrismale, messe diocésaine où l'évêque bénit l'huile dite chrismale qui servira pour les baptêmes et confirmations, pendant toute l'année. Certains diocèses la célèbrent le mardi soir, pour des raisons pastorales !
  • Pour retrouver les chants de cette messe ici >>>
    Les lectures pour cette messe sont ici >>>

  • Messe (du soir) dite la Sainte Cène du Seigneur, où le Christ, avant de subir sa Passion, nous a laissée en héritage. Il a institué l'Eucharistie pour l'Eglise, en souvenir de son sacrifice sur la Croix. 

Le jeudi saint c'est aussi traditionnellement la fête du sacerdoce. Nous aurons à cœur de prier pour nos prêtres et évêques.  
Le second signe que le Christ nous laisse, le lavement des pieds, est un signe de service et d'humilité. Le sacerdoce est avant tout un service humble, au service de l'Eglise.

Trouver ici >>> les chants propres de cette messe
Le bel introït de ce jour Nos autem  nous dresse face à la CROIX du CHRIST pour nous rappeler que nous devons notre salut à la croix du Christ.

Trouver ici >>> les lectures de cette messe

Le Vendredi Saint,jour de silence, nous plonge dans la Passion du Christ.

Img VendrediSaint1La liturgie de ce soir est bâti sur 4 points forts

  • La liturgie de la parole
  • Nous adorons la Croix du Christ, par laquelle nous sommes sauvés 
  • Nous communions au Corps du Christ, consacré le Jeudi Saint. 
    Le graduel "Christus factus".est le chant sommet de ce triduum pascal. Il est dommage que l'on ne puisse pas faire résonner cette beauté ce jour. 

Trouver ici >>> les chants propres de cet office de la Croix 

 

Le Samedi Saint, jour fait de silence et de recueillement en attendant la Vigile pascale où l'EgliseImg SamediSt

  • Chante en Christ, le Feu nouveau. Un symbole fort du Christ, lumière du monde, feu nouveau, qui nous communique la force de sa vie nouvelle. Cette vie nouvelle est donnée aux catéchumènes et nous est donnée, à nous baptisés de depuis notre enfance. Ce feu nouveau issu de la roche qui ferme l'entrée du tombeau du Christ va être allumé au Cierge Pascal, symbole du Christ présent, désormais, parmi les siens jusqu'à ce qu'il rejoigne le Père à l'Ascension, avec ce magnifique chant de

    Annonce de pâques

    Pour afficher le texte latin/français cliquer ici>>>

  • Nous refait revivre le parcours, à travers la lecture de la Sainte Ecriture, de notre rédemption, depuis la Création jusqu'à la Résurrection où le Christ, ressuscité des morts ne meurt plus (épître  aux Romains chap. 6, versets 3 à 11) en passant par le récit de l'Exode, le Sacrifice d'Isaac qui préfigurait celui de l'Agneau immolé, le Christ et l'eau du baptême qui figure déjà dans la passage de la Mer rouge et surtout avec les prophètes tels que Isaïe, Baruch, Ézéchiel.
  • Confère aux catéchumènes cette vie nouvelle issue du Christ Ressuscité. 
  • Fait éclater enfin la joie pascale du Christ Ressuscité par le triple Alléluia,  élevé chaque fois d'un demi ton, dont le verset est tiré du premier verset du psaume 117 

    Alléluia : Confitémini (Ps 117, 1)

    Pour afficher la partition cliquer ici>>>

    Pour aller plus loin lire Dom Guérange

Après 40 jours  de jeûne et d'effort voila le grand jour "Haec dies quam fecit Dominus" (Graduel de la messe de Résurrection). Ce jour est le sommet de notre foi, 

Img In ResurrexitPar un matin calme, ensoleillé, Marie-Madeleine et l'autre Marie (nous dit l'Ecriture) vont au tombeau pour embaumer le corps du Christ, mort, comme voulaient les coutumes juives.

L'introït Resurrexit" en mode IV dont l'amplitude oscille  entre le FA et le LA, calme et tranquille, sonne comme une hymne à une foi profonde. La peur des juifs est dans tous les cœurs. Ainsi est commencée la messe.

La joie, la vraie, va éclater avec le chant du graduel  Haec dies en mode II "modifié", éclatant comme l'image du Christ ressuscité.

Pour atteindre la plénitude avec avec l'Alléluia Pascha nostrum immolatus Christus, un chant avec un long mélisme sur le mot IMMOLATUS Le Christ immolé, c'est le mot du jour. Le mode VII est tout à fait adapté à ce chant pascal de haut vol. Le double vol de "Immolatus" vers le ciel azur, pur, sans nuages et sans tâches.

La séquence Victimae pascali laudes, qui suit,  nous mène dans les profondeurs de la foi en le Ressuscité , nous dit cette lutte entre la mort et la vie (mors et vita duello) qui termine par la victoire éclatante de la vie mais empreinte d'une certaine discrétion par peur des juifs.

Alleluia. Pascha nostrum immolatus Christus, Alléluia

Alleluia Pascha nostrum ICor 5, 7

Pour afficher la partition cliquer ici>>>

Lectures de ce dimanche, suivre ce lien >>>

 Vous pouvez retrouver les enregistrements et les partitions en suivant ce lien

Bonne et sainte fête de Pâques

Résurrection Médiévale