Rorate caeli 4AventIntroït Rorate caeli desuper

Cieux, répandez la victoire comme une rosée et que les nuées la fassent pleuvoir : que la terre s'entrouvre pour que mûrisse le salut

 Introït Rorate caeli se décline en deux phrases strictement symétriques :

Avent 4Rorate coeli desuper  ET nubes pluant justum (8+7) 
aperiatur terra            ET germinet Salvatorem  (7+8)

Avec comme liaison toujours le mot ET dans les deux cas

Si la symétrie du point de vue métrique (nombre de syllabes) est parfaite. La symétrie neumatique (musicale) est  complètement rompue.
Alors que la première partie est sensiblement ornée, la seconde est plus dépouillée et fait place pratiquement au syllabisme.
C'est la préséance du ciel sur la terre ? de l'en-haut sur l'en-bas ? Elle peut signifier la munificence du ciel et la simplicité de la terre, la majesté de Dieu et humilité de Marie ? (d'après CHANT ET MARCHE du Fr. François Cassingéna-Trévedy )

Vous pouvez écouter les mélodies et/ou  télécharger les partitions grégoriennes avec ce lien >>>
Pour méditer les lectures de ce dimanche suivre ce lien >>>