Un temps commence après celui (de la Nativité) qui se termine. Mais est-ce vraiment le temps de Noël incluant l’Épiphanie termine-il vraiment ? Sûrement pas 

" De fait, s'il n'existe plus, aujourd'hui, de Temps après l’Épiphanieproprement dit, les premières semaines du Temps que nous appelons Ordinairene s'articule pas moins de façon très sensible et théologiquement très appropriée sur la grande solennité de Noel-Épiphanie, au regard ds lectures (et tout simplement des évangiles) qui sont proposé. La thématique générale est bien celle des premières manifestions messianiques de Jésus et de l'annonce du royaume, consécutive au Baptême" (Chante et Marche, Père Cassingéna-Trévidy)